До скорой встречи !!!

22 aout: vers la colline des croix en Lituanie
Ce n’est pas sans un pincement au coeur que nous quittons ce petit havre de paix de la mer Baltique. Bien sûr nous échangeons nos coordonnées avec notre hôte Tarmo et je les tiens à dispositions pour qui voudrait visiter l’Estonie. Vous ne trouverez pas mieux.
Nous quittons le logement vers 9h30, en diection de la Lituanie, pour visiter en route la fameuse colline de croix, lieu de pélerinage de Lituanie.( Jurgaciy Pilakalnis) à quelques kilomètres au nord de Siauliai. Nous traversons donc la Lettonie sans aucune étape cete fois-ci.
Il fait 16° ce matin et le temps est très couvert. Et il se met à pleuvoir.
Nous faisons une halte pour admirer encore une fois la mer Baltique qui apparaît derrière une rangée de pins, dans le golfe de Riga enre Pärnu et Riga.

A 11h30, le soleil montre enfin timidement le bout de son nez et donne à la forêt que nous longeons de belles couleurs.
Nous approchons de Riga, capitale de la Lettonie, qui se rouve dans une région de lacs et de rivières. Elle est traversée par La Daougava qui, se jette dans la Baltique à Riga.

A 14h, nous passons la frontière lituanienne sans plus de formalité.
A 15h nous arrivons à proximité de la colline des croix. Nous stationnons le véhicule et continuons à pieds. Le spectacle esf étonnant et inattendu. Le nom de “colline” est un peu usurpé car elle ne doit pas dépasser 15 mètres de haut. Elle est complètement recouverte de croix de toute taille et de tout style (plusieurs dizaines de milliers).

Nous passons dans les sentiers à l’intérieur et nous faisons aussi le tour du chemin de croix. Toutes ces croix enchevêtrées donnent à cet endroit un caractère macabre.
Nous nous arrêtons en route pour pique-niquer. Puis nous reprenons notre route. La campagne a un air de déjà vu de notre route sibérienne,  avec les grands de champs de céréales.

Vers 20h30, nous passons dans une petite ville nommée “Marijampolé” et nous cherchons un hôfel pour la nuit. Nous retrouvons l’utilisation de la langue russe , langue que nous avions mise un peu de côte pendant la traversée de l’Estonie , les habitants préférant l’anglais.
Demain, nous continuons notre route à travers l’Europe pour retourner chez nous. J’arrête donc là ce récit.
До скорой встречи !!!

Visite de Pärnu sur la mer Baltique

21 aout: visite de Pärnu sur la mer Baltique
Ce matin, nous prenons notre temps pour prendre notre petit déjeuner dans notre logement si cosy. Il a plu toute la nuit et il pleut encore un peu. Puis nous partons vers 11h pour Pärnu.
Nous stationnons auprès d’un petit pont sous lequel coule le Pärnau, du même nom que la ville, qui se jette dans la Baltique. Nous décidons de longer ce fleuve jusqu’à son embouchure. La pluie s’est arrêrée.
Le paysage est très beau, très calme et très naturel.

Nous longeons une sorte de marais jusqu’à arriver à une plage de sable très fin bordée par des dunes .

Etonnamment, les “corbeaux” noirs et blancs ont l’air d’aimer ce paysage.

Sorte de corbeau noir et blanc

Puis nous quittons la plage pour entrer dans le coeur de la ville ancienne, avec ses rues piétonnes, et aussi pour déjeuner.

La nourriture ressemble beaucoup à la nourriture européenne. Beaucoup de fast food, de pizzerias. Nous optons pour la pizzeria. Les bières par contre ont la même contenance qu’en Russie, à savoir un demi-litre.

Repas

Après manger, nous flânons encore un peu dans la vielle ville, puis nous retournons au véhicule vers 17h.
Au retour, nous repassons par le parc de la réserve nationale que nous avions vu la veille et nous décidons de faire le parcours dans son infégralité, ce que nous n’avions pas eu le temps de faire.

Le parc est sur une immense tourbière de plusieurs centaines de km de long et de 4 à 5 mètres d’épaisseur. Il est recouvert de bruyères. A mi-parcours, il y a une sorte de tour en bois de 6 étages permettant d’admirer l’horizon qui est très loin vu le plat du pays.

Nous rentrons pour dormir une dernière fois dans notre logement que j’ai surnommé “le paradis baltique”.

Route vers Pärnu sur la mer baltique

20 aout: route vers Pärnu sur la mer baltique
Nous quittons l’hôtel vers 8h30.


Nous nous arrêtons plus tard dans un magasin atypique.

Un petit distributeur de café, une table, 4 chaises, et un stand de boulangerie nous permet de pendre notre petit déjeuner sur place, puis nous faisons quelques courses avant de repartir.
La traversée de la Lettonie nous fait découvrir de jolis petits villages très fleuris, très propres.

La Lettonie est vraiment de pays des cigognes. On les trouve par dizaines dans les prés.

Nous passons la frontière enre la Lettonie et l’Estonie à 13h vers Ikla, le long du golfe de Riga, à 60 km au sud de Pärnu.

Le passage de la frontière se fait sans marquer d’arrêt du tout. ( ça c’est l’Europe ). Les anciens postes de douanes sont toujours présents mais ne sont plus en fonction.
Sur la route , à une trentaine de km de Pärnu, nous prenons une petite route en direction de la mer baltique. La route se tranforme vite en sentier, puis en petit chemin d’herbe. Nous laissons la voiture pour continuer à pied une centaine de mètres et nous pouvons admider un paysage fantastique.

La mer baltique qui arrive à nos pieds à travers des marais, des dizaines de cygnes qui nagent sur la mer ( oui, je dis bien des cygnes ) mais surtout un calme incroyable . Seul un paysan trouble ce calme en passant un broyeur d’herbes.
Un homme vient alors à notre rencontre. Nous lui demandons où nous pouvons trouver un endroit où poser notre tente. Il nous propose de venir chez lui, et nous met à disposition, pour une somme modique, une maison entière avec cuisine, petite salle de douche, salon, deux chambres, à côte de sa propre habitation.

Il met aussi à notre disposition son terrain avec une immense piscine en milieu naturel ,( avec des poissons).

Puis il nous indique une ballade à faire dans une réserve nationnale pas loin de son habitation. Nous ne regrettons pas de suivre son conseil.

Puis nous rentrons dans notre logement.

Passage de la frontière Russie-Lettonie

19 aout : passage de la frontière Russie-Lettonie
Nous quittons notre hôtel à 10h et il fait beau (23°). On s’arrête une dernière fois en Russie faire le plein de carburant.
A 100 km de la frontière, nous commençons à rencontrer sur la route devant des petites cabanes qui ressemblent à rien et qui proposent des assurances véhicules pour l’Europe.


Nous arrivons à la frontière à 12h30. Comme il s’agit de sortir de Russie, nous pensions que nous n’aurions pas de paperasse à remplir. Erreur ! Il faut de nouveau remplir le même document en russe, avec les mêmes informations, seules les dates changent.


Nous quittons la frontière pour entrer en Lettonie à 17h15. Il nous aura fallu seulement 4h45, mais ce sont des heures qui paraissent très longues, en plein soleil.
Juste après la frontière, nous cherchons un magasin pour acheter à manger, car depuis le matin, la faim commence à se faire sentir. Une femme nous en indique un dans un tout petit village. Nous achetons pain, tomates et poulet fumé.

Magasin dans un village

Quelques minutes plus tars, nous trouvons un super endroit au bord d’un lac pour manger.

Puis nous repartons en direction de l’Estonie, sur le bord de la mer Baltique, car c’est la destination que nous nous sommes fixée le jour même.

Itinéraire prévu


Nous retrouvons alors les routes avec des travaux qui n’en finissent pas.
La pluie s’est mise à tomber, alors nous nous arrêtons dans un hôtel dans une petite ville du nom de “Madona”. Il est 23h30 et nous sommes fatigués.

Retour vers Velikie Luki: dernière étape avant la frontière Lettone.

18 aout: retour vers Velikie Luki: dernière étape avant la frontière Lettone.
Nous quittons l’appartement vers 9h00. La traversée de Moscou côté nord-ouest se fait sans encombre.

Il fait toujours très beau et le thermomètre indique 27°.
Très rapidement, nous retrouvons les forêts de bouleaux, les vendeurs giroles sur le bord de la route et aussi les cigognes.

Cigogne

Nous prenons un chemin pour pique-niquer et ensuite, nous continuons le chemin pour visiter la campagne. Nous traversons alors de tout petits hameaux avec de jolies maisons, toujours aussi colorées et coquettes.

Nous longeons des prés immenses d’angéliques géantes.


Nous croisons aussi sur la route plein de vendeurs de peaux d’animaux.

Vendeur de peaux

Nous arrivons à de notre hôtel Velikie Luki à 18h30. Il s’agit du même hôtel qu’à l’aller. Nous posons nos affaires ,et prenons une petite heure de repos avant d’aller chercher un petit restaurant.
Demain, c’est le passage de la frontière Russie-Lettonie. Nous espérons que ce sera plus rapide qu’à l’aller.

De nouveau vers Moscou

17 aout: de nouveau vers Moscou
Nous quittons notre hôtel à 9h30 ( après un petit déjeuner copieux). A la sortie de Tambov, comme dans beaucoup de grandes villes, cohabitent armonieusement des immeubles modernes et les datchas traditionnelles très colorées.
Le long de la route, nous croisons une enfilade de petits vendeurs de toutes sortes ( pommes de terre, pommes, oignons,miel, pastèques … ).


La Russie n’est pas producteur de pastèques, mais les importe du Kazakhstan ou d’Ouzbekistan et nous voyons souvent sur notre route des camions pleins à craquer de pastèques.
Nous passons aussi une zone immense de plantations de pommiers.
Puis nous nous faisons arrêter par la police. (ça fait 7). Nous montrons les papiers d’assurance du véhicule et nous pouvons repartir.
Puis au loin, vers un village nommé “зимарово” ( zimarovo ), nous voyons le toit bleu d’une église.

Eglise orthodoxe

Nous allons la voir. Nous sommes reçus par dehx petites dames russes qui ont la charge de l’entretien. Ele nous font visiter l’intérieur et nous autorisent à prendre des photos. L’intérieur est absolument magnifique. Nous achetons une icône pour participer à la restauration.

Nous repartons et nous nous arrêtons plus tard à l’ombre d’un bosquet pour pique-niquer. Il est 15h50 lorsque nous repartons et le thermomètre indique 28°.

Nous arrivons finalement chez Nathalia à 20h30, après 2h30 d’embouteillages dûs aux travaux.

Il faut dire que Moscou est entièrement en travaux pour les préparatifs de la coupe du monde de 2018 et qu’il est donc difficile d’y echapper.

Travaux à Moscou

Solution énihme n°8

Personne n’a trouvé la solution.

En fait cette lettre, qui fait partie de l’alphabet russe, signifie:

Шипованные Шины

Сe qui se traduit par : pneus cloutés, ce qui se pratique couramment en Russie.

Route de Tambov

16 aout : route de Tambov
Ce matin, nous faisons une courte promenade sur le bord de la Volga. La ville est calme. Les jeunes gens qui animaient la ville la veille doivent dormir encore.

Nous croisons juste un ou deux couples qui profitent du calme et de la fraîcheur du matin pour marcher. Certains baigneurs nagent déjà dans la Volga. Nous passons devant une petite tour Effel et nous rentrons à l’hôtel pour déjeuner.

Tour Eiffel

Nous avons la bonne surprise de retrouver notre ami Werner qui s’est arrêté aussi dans cet hôtel pour la nuit. Nous nous quittons car cette fois-ci, il repart vraiment pour l’Autriche.
Nous quittons l’hôtel à 10h30 sous un soleil resplendissant et une température avoisinant les 26°
Nous quittons la route principale pour visiter un joli village agricole avec son église en cours de restauration , ses petites fermes traditionnelles et ses grande exploitations agricoles.

Nous nous arrêtons ensuite dans un café pour déjeuner. Borch, chi, solienka, pilmenis, tout le monde y trouve son bonheur.
Ensuite, nous nous arrêtons dans un magasin général (универсам ) pour acheter quelques friandises locales.
Nous arrivons à notre hôtel Derjavinskaya vers 18h30 .

Hotel Derjavinskaya

Nous avons encore gagné une heure grâce au décalage horaire .  Nous posons nos affaires et nous allons visiter la ville. Nous tombons alors sur un nid d’églises, de cathédrales et de monuments commémoratifs.

Puis nous rentrons nous coucher. Demain, c’est la route de Moscou, où nous sommes attendus par Nathalia Ivanova qui nous héberge pour une nuit.

Route vers Saratov

15 aout: route vers Saratov
Les problèmes recommencent au pretit déjeuner. En théorie, le prix de la chambre doit comprendre le petit déjeuner, ce qui nous a éte confirmé la veille. Nous prenons donc notre petit déjeuner et une personne nous apporte finalement l’addition en disant que seulement 2 petits déjeuners sur les quatre sont inclus dans le prix de la chambre ( ce qui n’a aucun sens ). Evidemment, la discussion est en russe, ce qui limite fortement notre argumentation. Fatigués, nous finissons par payer.

Nous quittons Samara vers 10h. Il fait un temps ensoleille (23 °) et nous décidons de nous arrêter sur la route plus tard pour faire un barbecue, si le temps ne change pas.
La route après Samara est une suite ininferrompue de cabanes à chachliks.

Puis nous nous arrêtons dans un charmant petit village très fleuri sur la route.


Nous y trouvons plein de magasins qui vendent tous la même chose, c’est-à-dire à peu près tout sauf de la viande.

Magasin général

Nous trouvons aussi des pompes à eau et nous en profitons pour remplir notre bidon.

Pompe à eau

Un homme nous indique où nous pouvons trouver un magasin qui vend de la viande.
Nous y allons et achetons un seau de viande de porc pour notre barbecue.

Nous rencontrons aussi un chameau attaché à une corde.

Chameau

Depuis que nous avons quitté le village nous avons une route de campagne complètement défoncée qui traverse des prés remplis de tas de foin.

Route
Tas de foin

Nous longeons depuis quelques temps une jolie rivière et nous trouvons l’endroit rêvé pour notre barbecue. Nous ne sommes pas arrêtés depuis plus de 5 mjnutes que Michel prépare les cannes à pêche et Patrick s’active à préparer le feu.

La pêche n’est pas franchement miraculeuse aussi nous rejetons les quelques poissons à l’eau sauf un qui fait le bonheur d’un chat que notre arrivée a dérangé. Il est 17h30 lorsque nous quittons notre coin.
Nous traversons une grande région de lacs et de rivières avant de rejoindre la Volga, que nous longeons jusqu’à Saratov.
A notre arrivée à Saratov à 21h, nous traversons un immense pont sur la Vokga qui, à cet endroit est particulièrement large. Nous arrivons à notre hôtel quelques minutes plus tard, car celui-ci est sur les bords de la Volga.

Hôtel Slovakia

Juste le temps ce poser nos affaires à l’hôtel et nous sortons visiter la ville ( enfin une petite partie ). C’est une ville magnifique, avec des plages, bodes promenades le long des plages, et aussi avec une activité débordante la nuit.

Saratov

Route de l’ouest vers Samara

14 aout: route de l’ouest vers Samara
Nous quittons Oufa vers 10h ( après un bon petit déjeuner, mais ça vous le savez 😉
Le temps est toujours aussi variable et le thermomètre affiche 17°.
Nous traversons la région des puits à pétrole

et aussi des vendeurs de miel.


Nous nous arrêtons sur la route dans un café pour déjeuner. Nous prenons du borchtch et des chachliks, en buvant de la “compot”.

Café
Borchtch

En sortant du café, nous alons voir un vendeur de miel. Nous lui achetons du miel de sarrasin de la région de la Volga et nous repartons pour Samara. Il faut beau ( 22° ).
Nous traversons souvents des portions de routes en travaux.
Nous traversons aussi des immensités de cultures de céréales ef nous sommes parfois étonnés par le matériel archaîque des années 60 utilisé pour moissonner .

Moissoneuse

Puis nous entrons enfin dans Samara et nous passons au moins une heure dans les embouteillages dus aux travaux.

Puis nous arrivons à l’hôtel et là encore nous passons encore une heure en formalités administratives.

C’est dommage car nous avions encore gagné une heure grâce au décalage horaire.
Nous decidons d’aller boire une bonne bière sur les bords de la Volga.

Une bone bière

Samara est vraiment une très jolie ville avec des berges complètement aménagées pour la promenade ou la plage, sur des dizaines de km.

Puis nous retournons dormir à l’hôtel. Notre étape de demain comporte environ 400 km en direction de Saratov, qui sera notre prochaine halte.